Sélectionner une page

Vous n’arrivez plus à suivre les annonces d’Apple, Amazon, Spotify et des acteurs locaux de l’audio ? BABABAM vous résume tout ce qu’il faut retenir…

N’hésitez pas à vous abonner ici


iOS 14 : une mise à jour qui favorise Apple Podcast

Avec sa dernière mise à jour, Apple donne une place de choix aux podcasts grâce à l’introduction des widgets : de quoi changer en profondeur les habitudes de consommation des utilisateurs d’iPhone et d’iPad, en favorisant l’écoute et la découverte. Mais aussi de quoi donner des arguments supplémentaires aux éditeurs d’applications qui dénoncent les pratiques anti-concurrentielles de l’entreprise. En effet, dans le cas des podcasts, seul Apple Podcast bénéficie d’une telle mise en avant…

Deezer, Spotify, Meetic, Tinder ou l’éditeur du jeu Fortnite ont récemment rejoint la « Coalition for App Fairness« , qui pointe du doigt plusieurs pratiques d’Apple : les règles de l’AppStore qui avantagent les propres services d’Apple, le montant des commissions prélevées (30%) et l’absence d’appstore alternatif sur iOS. Sur son site, la coalition propose dix mesures pour qu’Apple corrige le tir.


L’ACPM publie les chiffres des podcasts pour juillet et août…

… et c’est une bonne nouvelle pour Bababam, qui vient juste de rejoindre cette initiative : après 18 mois d’activité pour notre studio, trois de nos podcasts se retrouvent dans le Top 10 et six dans le Top 15 du mois d’aout (« Maintenant vous savez », « True Story », « Love Story », « L’empreinte », « Puzzle » et « Madame Meuf »). Avec 738 994 téléchargements dans le monde en aout, voilà qui fait de Bababam la deuxième marque du classement derrière Binge Audio, lancé en 2016.

Certes, le dispositif ne couvre pas encore tous les éditeurs, mais il s’étoffe à chaque vague : outre Bababam, l’ACPM fédère désormais les podcasts de Fabrice Florent, Les Echos, L’Indépendant, Radio FG ou encore Prisma Media (Gentside, Capital, Ça m’intéresse, Geo…). Rendez-vous mi-octobre pour le classement de la rentrée.


Amazon veut aussi se faire une place sur le marché du podcast

Ce n’était qu’une rumeur pendant l’été, c’est désormais officiel : Amazon Music propose maintenant des podcasts à ses abonnés. Pour le lancement, l’offre, qui comporte 70 000 titres, n’est disponible qu’aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et au Japon. Afin de se distinguer d’Apple et de Spotify, Amazon a déjà mis la main sur les droits de podcasts qu’il va proposer en exclusivité (« Disgraceland » par exemple) et va produire ses propres contenus, qui seront monétisés via la publicité.

Après Amazon Prime Video, Twitch, Amazon Music, Audible et Kindle, Amazon continue donc à élargir son offre de contenus à destination de ses abonnés… une preuve, s’il en était besoin, de l’intérêt des contenus en termes de fidélisation et de monétisation. Pour Amazon, l’audio est d’autant plus stratégique qu’il doit affronter un autre géant sur le terrain des enceintes vocales : Google, qui, pour l’instant, reste à l’écart de la course aux podcasts exclusifs.


Et sinon ?

  • Apple rachète Scout FM, qui transforme les podcasts en stations de radio – RTBF
  • Mediametrie a enregistré 99 millions d’écoutes de podcasts en streaming pendant le mois de juin dernier – CB News
  • Amazon renouvelle sa gamme d’enceintes connectées – On-Mag
  • Spotify teste des podcasts interactifs – Clubic
  • The Correspondant lance une application 100% audio – WNIP
  • Quobuz lève 10 millions d’euros pour accélérer son internationalisation – Maddyness
  • Spotify lance une campagne pour promouvoir le pouvoir de l’audio – CB News
  • La BBC propose une nouvelle expérience musicale : « Pick A Part » – BBC
  • Sony Music se lance lui aussi dans le marché florissant des podcasts – RTBF

Quoi de neuf chez BABABAM ?

De notre côté, nous avons conçu un épisode hors série de « Noises », avec Léa Paci pour la fondation Ronald McDonald. A écouter ici (au passage, vous découvrirez notre tout nouveau site 🍾).

Enfin, nous sommes très heureux d’avoir conclu un accord avec la Scam (Société civile des auteurs multimédia) : Bababam reversera chaque année une part de son chiffre d’affaires publicitaire à la Scam, qui se chargera ensuite de verser des droits d’auteur aux ayants droit. Le marché de l’audio ne peut pas exister sans ses auteurs !


 Vous avez appris des choses ? 
Abonnez-vous ici à notre newsletter